L'impact des émotions sur l'ADN




Tout est écrit dans nos gênes. C’est à travers l’histoire et l’évolution de deux vraies jumelles racontées dans ce livre que nous comprenons que tout ce que vit l’enfant s’inscrit dans son ADN pendant sa vie utérine, puis dans l’environnement familial dans lequel il évolue. La science qui étudie l’ADN et ses interactions avec l’environnement extérieur se nomme l’épigénétique.

L’ADN est partout le même dans toutes les cellules de notre corps. C’est par des millions d’interrupteurs se trouvant sur l’ADN que les gênes peuvent être lus ou non. Les récentes recherches en épigénétique montrent à quel point nos émotions et la façon dont nous gérons notre stress est plus déterminant que l’hérédité. Prenons l’exemple de deux vrais jumeaux qui ont donc le même patrimoine génétique, mais qui vivent à des endroits différents. À 20 ans, si l’on étudie l’expression de leurs gènes, on se rend compte que c’est comme s’ils n’avaient aucun lien de parenté.

Le stress modifie donc profondément l’expression de nos gènes et joue un rôle dans toutes les maladies. Ces cicatrices émotionnelles s’inscrivent au cœur des cellules et se transmettent d’une génération à l’autre. Mais ces traces sont réversibles, en particulier grâce à des thérapies qui vont restaurer l’expression des gènes comme avant le traumatisme. Par des actions comme la cohérence cardiaque ou la méditation de pleine conscience, on permet la réversibilité des effets du stress sur l’expression des gènes.

Grâce à ce livre passionnant, vous découvrirez comment on peut donner une nouvelle orientation à notre histoire, et créer le meilleur pour notre vie et notre santé.

Vous souhaitez trouver d’autres livres sur le même sujet ? Vous souhaitez approfondir vos connaissances ? Rendez-vous ici : Emotions